Romain Wattel

Dernière épreuve de la saison régulière du Tour européen, le Portugal Masters représente, pour quatre joueurs français, la dernière chance de conserver leur carte sur le circuit.

Sont assurés de jouer sur le Tour en 2020 : Benjamin Hébert, Victor Perez, Romain Langasque, Mike Lorenzo-Vera, Matthieu Pavon, Victor Dubuisson et Alexander Levy, ainsi que Robin Roussel et Antoine Rozner, grâce au Challenge Tour.

Présentation d’une semaine à enjeux.

Avant d’aborder dans dix jours les trois dernières étapes des Rolex Series (le Turkish Airlines Open, le Nedbank Championship et le DP World Tour Championship), réservées respectivement au 70, 60 et 50 meilleurs joueurs de la saison, les joueurs du Tour européen disputent cette semaine le dernier tournoi de la saison régulière au Portugal Masters. Dernière occasion de se qualifier pour ces derniers tournois, l’étape portugaise est également, et avant tout, l’ultime chance de conserver leur droit de jeu sur le circuit pour bon nombre de joueurs. Parmi eux, quatre Français, dont le maintien sur le Tour est menacé.

Clément Sordet – 113e de la Race to Dubaï

Parmi les joueurs menacés, Clément Sordet est le seul à pointer pour le moment du bon côté de la barrière. Alors que les 117e premiers de la Race to Dubaï 2019 garderont leur carte pour 2020, le Lyonnais pointe actuellement à la 113e place. Avec cinq Top 20, dont une deuxième place à Oman, le joueur de 27 ans n’a pas réalisé une mauvaise saison, mais demeure sous la menace d’une cruelle rétrogradation. Avec 428,5 points au compteur, il n’en compte que 13,5 d’avance sur le 117e, l’Anglais Jack Singh Brar. Après avoir manqué le cut pour un petit coup, après avoir concédé un cruel quintuple bogey au 18, à l’Open de France la semaine dernière, Sordet serait bien inspiré de voir le week-end cette semaine. Même si un cut manqué ne serait pas forcément rédhibitoire selon les performances des joueurs qui le suivent au ranking.

Romain Wattel – 142e

Pour sa neuvième année sur le Tour, Romain Wattel a connu une saison compliquée avec seulement six cuts passés en 26 tournois disputés. Exempté l’an dernier grâce à sa victoire au KLM Open en 2017, le Lyonnais n’a cette fois plus de roue de secours et doit absolument briller sur le Dom Pedro Victoria Golf Course de Vilamoura. 142e du circuit avec 290 points, il en compte 125 de retard sur le 117e. Soit l’équivalent d’une quatrième place seul cette semaine (137 points).

Adrien Saddier – 166e

Avec dix cuts passés pour autant de week-end manqués, Adrien Saddier n’est pas vraiment passé à côté de sa saison. Mais il a manqué au joueur d’Esery quelques gros coups pour encaisser des points conséquents (un seul Top 20 en 2019). Avec 181 points, il est 166e de la Race et pointe à 234 longueurs de Singh Brar. Pour conserver sa carte, il doit donc remporter le Portugal Masters. Finir seul deuxième pourrait également suffire à condition que d’autres joueurs intercalés entre la 117e place et la sienne ne brillent pas.

Raphaël Jacquelin – 176e

Avec 27 tournois disputés, Raphaël Jacquelin a beaucoup joué cette année. Mais si la saison était plutôt bien lancée, le quadruple vainqueur sur le Tour a souffert depuis le mois de mai avec quinze cuts manqués sur ses seize derniers départs. Le Lyonnais pourrait lui aussi garder ses droits de jeu en cas de victoire ou de deuxième place seul cette semaine. Mais il peut également espérer s’appuyer sur une exemption spéciale pour les joueurs du Top 40 de la Carrer Money List. Avec 11,7 millions d’euros remportés depuis ses débuts sur le Tour en 1996, Jacquelin pointe justement à la 40e place. Mais il compte une avance très réduite sur trois de ses poursuivants qui joueront les derniers Rolex Series de la saison : Jamie Donaldson (114 000 euros derrière Jacquelin), Joost Luiten (287 000 euros derrière) et Tyrrell Hatton (313 000 euros derrière). Un cut passé cette semaine lui permettrait en revanche de dépasser Bernhard Langer, juste devant lui (39e avec 1176 euros de plus) et d’observer la fin de saison avec un petit peu moins d’appréhension.

Les autres Bleus présents au Portugal

Deux autres Tricolores sont présents cette semaine au départ : Alexander Levy et Matthieu Pavon, tous deux déjà assurés de rester sur le Tour l’an prochain. 122e du circuit, Levy bénéficie encore d’une exemption grâce à sa victoire au Maroc l’an passé. Vainqueur au Portugal en 2014, le Varois aimerait en revanche sauver cette saison manquée en allant chercher un sixième titre sur le Tour. 103e du circuit, Pavon a lui aussi assuré le coup avec trois Top 10 cette année. (Sources FFGolf)